23 novembre 2006

Message de Denis Robert 23l11l06

Les amis,


J'ai reçu hier plusieurs messages s'étonnant de la campagne sur le net en
rapport à la création d'une association me concernant.

Genre: "Salut Denis, il y a un truc qui circule qui te concerne où on
demande des ronds pour te soutenir, ça pourrait ressembler à une arnaque
montée par Clearstream..."

Je les sais retors mais pas à ce point-là. Au contraire, cette initiative
lancée hier ne va pas leur plaire...

Donc, par ce mail, je confirme. Cette association montée par des amis a bien
été créée dans le but de m'aider à me défendre.

Jusqu'à présent, j'avais résisté à entrer dans ce jeu disons collectif.
Malgré les succès judiciaires et les livres qui résistent, j'ai du me rendre
à cette évidence: je ne peux plus m'en sortir seul.

Cinq années de bagarre face à une multinationale disposant de pareils moyens
financiers, c'est long. L'affaire du corbeau et les manoeuvres politiques et
judiciaires qui la sous-tendent ont accéléré le processus de censure et de
dénégation. Je manque de temps, d'argent, d'énergie pour répondre à chaque
coup porté.

Avec le gros temps qui profile, les mises en examen qu'on veut me coller sur
le dos, les nouvelles plaintes de Clearstream contre des interviews à la
presse, les procédures au civil très onéreuses lancées à Luxembourg où je
suis également mis en examen, cette initiative devenait indispensable.

Dans le silence ambiant.

Donc, non seulement je suis heureux de la naissance de cette association
inscrite au J.O. dont tous les comptes seront vérifiés (et pas par les
auditeurs de Clearstream), mais je demande à tous ceux qui me connaissent,
qui connaissent mes livres ou nos films, de la soutenir et de diffuser le
plus largement possible ce lien. Et ce message.

Merci d'avance.

DR (le 23-11-06)

17 Comments:

Anonymous Georges said...

Bonjour!
Je suis journaliste, chargés des faits divers au Courrier-Picard à Amiens. Bien sûr j'adhére au comité de soutien!
Et pour plusieurs raisons d'abord parce que j'ai connu Denis il y a très longtemps à Amiens alors qu'il était venu enquêter sur une grosse affaire, il était à libé, et j'avais beaucoup aimé son journalisme non parisien.
Ensuite parce c'est une question de principe.
On a voulu faire croire aux journalistes qu'on leur faisait un cadeau en leur garentissant le secret des sources mais il n'en est rien puisqu'on peut nous poursuivre pour recel de violation du secret de l'instruction

15:56  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,
Moi je ne suis pas journaliste, simple sympathisant de gauche.
Je suis aussi lecteur de Libé, donc la proximité s'établit rapidement.
Je ne vois pas en quoi je peux être utile.
Y'a des projets de manifs ?
Je mettrai un lien sur mon blog.
Jean
http://rebellion.over-blog.net/

15:30  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour
le resumé de la situation :

http://les-loups.hautetfort.com/files/rupturetranquille.2.swf


beaucoup de courage a vous

20:44  
Anonymous Anonyme said...

un mot de soutient je lis tes livres depuis quelques années quel boulot! encore merci pour le flip mais bon ça doit être pire pour toi ils sont vraiment puissants ces batards fait gaffe à ton cul au plaisir de te lire encore
erick

15:23  
Anonymous Anonyme said...

Un reportage sur FranceInter m'a permis d'en savoir un peu plus sur votre enquête et votre travail d'éclairage des esprits. Que dire d'autre que Bravo ! Mais aussi être indigné par des méthodes où l'argent roi est tout puissant, pour écraser tout ce qui peut gêner son égémonie. Malgré 20 années de militantisme politique et syndical, on a plus de naiveté sur les actes des puissances financières et des relais de certains politiques.
Révolté, je le suis d'autant plus quand celui qui ose sse lever se fait 'taper' dessus. Alors que nous reste t'il sinon , s'unir et être solidaire?
Alors pour ma part et ma modeste contribution, je relayerais dans le cadre de mon action syndicale et d'élu local, ce blog.
Encouragement sincère
Eddie

23:10  
Anonymous Anonyme said...

Que faire contre les paradis fiscaux !
Eva Joly a rendu son tablier, sous la huée des journalistes qui la traite de pretentieuse. Denis Robert, honnete homme, dans un combat heroique est brisé par les banques.
Il faudrait le soutien de Nicolas Hulot, car il n'y aura pas d'ecologie dans un monde corrompu...a tous de le comprendre et de te soutenir...avant que le monde ne sombre sous le cynisme des uns et le manque de courage des autres
Bravo Denis
Denis Dupre
professeur de finance et d'ethique
IAE Grenoble

10:39  
Anonymous Anonyme said...

La devise de la France est liberté, égalité, fraternité, ça fait longtemps que je ne crois plus à l'égalité. Pour la fraternité, elle n'est pas également répartie. Cependant je croyait à la liberté, mais avec cette affaire, on touche à la liberté d'enquêter (yaurait-il des milieux où les journalistes sont personna non grata).

Où va la France.

13:33  
Blogger tioman said...

Etant libéral, je suis à des années lumières de ce que vous dites et je vous deteste très cordialement Mr Denis Robert.
Mais étant libéral, je ne peux que m'émouvoir de votre situation et je m'empresse de vous envoyer mon obole pour vous aider à tenir.

Il y a comme qui dirait des priorités...
Bon courage.

COMITE DE SOUTIEN A DENIS ROBERT
8, rue des Bégonias
54000 Nancy

23:01  
Anonymous Anonyme said...

Toute la famille est derrière toi et moi encore plus. Courrage et merci encore pour toute cette vérité.

Geoffrey

23:42  
Anonymous Anonyme said...

Toute la famille est derrière toi et moi encore plus. Courrage et merci encore pour toute cette vérité.

Geoffrey

23:43  
Anonymous Ine said...

Je ne suis pas journaliste mais je n'aime pas ce qui se passe avec clearstream, comme quoi il ne faut s'attaquer ni aux puissants financiers ni à leurs soutiens.
Tout cela ne me plait pas, c'est pourquoi je soutien Denis Robert, car il fautbien que des personnes ayant un certain courage informe de ce genre d'affaire.
Donc bon courage à lui, et j'espère que les médias officiels le soutiendront aussi, j'ai l'impression qu'on ne les entend pas beaucoup à ce sujet.

08:34  
Anonymous Anonyme said...

denis a dit
je suis tres fier d avoir cotoyé sur les bancs de l école de Fameck un mec qui ose s 'attaquer aux intouchables et c'est pourquoi je le soutiens à fond

20:43  
Anonymous Baudoux said...

Bravo à vous. Belge, je sais ce que
c'est que la justice (?)en Belgique !
Affaires Dutroux et autres ! Nous avons tous à faire à des organisations de pouvoir et d'argent dont les membres sont prêts à tout pour préserver leurs combines, certains personnages très, très haut placés ! Jusqu'au meutre. (accident ...)La Belgique n'est pas la dernière dans ce domaine. C'est une véritable toile d'araignée qui pend au-dessus de la Belgique dont la police est l'élément principal de répression pour tous ceux qui auraient le malheur de fourrer le nez là où il ne faut pas !D'où viennenet les ordres ? Je peux vous raconter beaucoup de chose sur les événements de Detroux et d'E. Brichet. ( Ennuis avec le fisc, intimidations, tentatives de d'élimination... ). Nous sommes tous sous une dictature ! Financière :
paie et ferme ta g.... Si tu t'exprimes, tu risques de payer très cher... Ils oublient tous que c'est le citoyen qui a le véritable pouvoir ! Le tout c'est de le convaincre. Et cela est une autre histoire... Nombreux sont ceux qui ne supportent plus ce dikat de la puissance financière et politique, celui qui écrase chaque citoyen. Depuis des décennies, tout a été mis en place pour contrôler le citoyen :
massacre de l'enseignement ( il ne faut plus penser, ne plus analyser une situation ). Du pain et des jeux ! Mais c'est avec des hommes comme VOUS, que les jeunes pourrons changer, lentement mais sûrement les meneurs du grand jeu ! Vous êtes un Monsieur ! Merci, et avec vous !
J-P.B.

17:16  
Anonymous Anonyme said...

Je suis un journaliste algérien et je voudrais joindre ma voix à ce concert de soutien et de sympathie qui donne chaud au coeur.
Si, chez nous, nos régimes, qui ont encore du chemin à faire pour accèder à la démocratie, empêche l'éclosion d'une vraie presse libre et mettent des journalistes en taule (exemple de benchicou), il est clair que, chez vous, les puissantes multinationales et leurs moyens de pression continueront de représenter une vraie menace pour la liberté de la presse. Et quand on voit les liens qui unissent le pouvoir et ces multinationale, il y a lieu de s'inquièter sur votre démocratie dans son emsemble.
Courage!

19:28  
Anonymous Baudoux said...

Nous sommes tous dans une démocratie déguisée. De la poudre aux yeux ! L'argent est le véritable pouvoir. Les "puissants"
en possède beaucoup. Mais c'est la domination par la politique qui procure à ceux-ci la jouissance suprême de dominer l'être humain. Pour cela, ils sont prêts à tout. Des exemples le prouvent. Mais attention, s'ils ne vous atteignent pas par des actions financières, ils ne reculent pas et sont prêts à envisager des actions plus radicales ! C'est la triste réalité. Vous êtes un homme publique. Cela vous sauve, en partie. Mieux que tous, vous avez un éclairage puissant sur ce milieu, là où la vie d'un être humain ne vaut pas un centime.
Prudence,prudence !
Que tous les citoyens européens
prennent conscience que ce sont eux qui doivent gouverner et non laisser le pouvoir à n'importe qui...! Courage. J'unis mes forces avec VOUS !
J-P.Baudoux

22:21  
Anonymous Anonyme said...

Cher Denis Robert,
je suis un banal étudiant, on ne se connait pas mais
parce que toute cette histoire pue,
parce que cette chambre de compensation a l'air aussi honnête que les sourires télévisés de Dominique de Villepin,
parce que des gens comme vous, hélàs de moins en moins nombreux, sont nécéssaires à la survie des démocraties,
j'ai décidé de vous aider du haut de mon maigre budget.

Et si ça ne marche pas, s'ils gagnent, je pourrai au moins me féliciter dans une glace d'avoir tenté d'aider le journalisme d'investigation en France.

Cordialement.
Sylvain Leotard

21:12  
Anonymous Florence Leray said...

Cher Denis,

Quand je t'ai revu il y a un mois tu étais le même qu'il y a quinze ans. Toujours aussi modeste, simple et authentique. Et une voix toujours aussi douce... Je te soutiens bien sûr de tout coeur et j'espère travailler très vite avec toi.
Florence

14:25  

Enregistrer un commentaire

<< Home